Le coronavirus bouleverse les algorithmes des RMS

L’épidémie que vit le monde actuellement a bouleversé le quotidien de plusieurs métiers et le quotidien des hôteliers ne fait pas exception à la règle.

Coronavirus et remise en question des recommandations RMS (Revenue Management System)

Les Revenue Managers sont déstabilisés par la situation et remettent en question les recommandations tarifaires des RMS. En effet, les algorithmes et les règles de gestion utilisés jusque-là dans nos RMS ne prennent pas en considération les situations de crise.

Les revenues managers se questionnent désormais quotidiennement :

  • A quels indicateurs faut-il se fier ?
  • Est-ce que mon RMS est encore fiable ?
  • Quelle stratégie devons-nous appliquer face à la situation ?

J’essaye dans cet article d’apporter quelques éléments de réponse à ces questions.
Il est certain que les KPI historiques tel que le TO, RMC, RevPar restent la base dans notre activité au quotidien. Je pense cependant qu’il est plus pertinent de prioriser les indicateurs de survie économique tel que le GOPPAR par segment, le MPI, les créances et les dettes exigibles.
Ces derniers indicateurs ne sont généralement pas ceux contrôlé par les revenues managers mais la situation nécessite l’intégration des indicateurs financiers et le maintien d’une trésorerie nette à flot dans la stratégie de distribution et de commercialisation.

S’interroger sur la fiabilité des recommandations de nos RMS

Et bien… avoir une visualisation de nos KPIs est certainement essentielle pour prendre nos propres décisions. Cela dit nos RMS sont pilotés par des scénarios ontologiques ou par du machine Learning qui ne prennent pas en considération une volatilité de l’offre et de la demande tel que vécu en période de crise. Il y a une part importante d’incertitude par rapport à l’évolution de la situation et prédire devient très compliqué : détection de nouveau foyer de contamination, décisions des gouvernements pour contenir la propagation, ouverture/fermeture des frontières entre les pays, etc.

Nous tenons à rappeler que nos RMS sont configurés in fine pour l’optimisation des performances commerciales et non pas pour l’optimisation du pilotage décisionnel d’une entreprise !

Qu’en est-il de la stratégie à appliquer ?

Il est plus que jamais temps d’élargir sa vision stratégique et d’adopter une stratégie globale et collaborative. Tous les acteurs et les facteurs de cout et de revenue de l’établissement sont désormais à prendre en considération. A mon sens, il faut optimiser davantage la santé financière de l’établissement tout en protégeant la stabilité interne de l’entreprise. Vous devez chercher à optimiser vos processus de gestion en interne et agir avec une précision sur votre segmentation, communication ainsi que la gestion des ressources humaines en utilisant la mine de données dont vous disposez.

En cette période, réduire les prix n’est plus un remède efficace, et faire la politique de l’autruche non plus

Beaucoup essaieront de protéger leurs business avec des méthodes radicales en fermant les portes, en attendant le passage de la crise ou bien carrément en licenciant des effectifs. Le problème est que reconstruire un écosystème interne sera ensuite plus ardu que d’opter pour une stratégie dynamique maintenant.

Il est impératif d’apprendre et d’évoluer en se basant sur ce qui s’est passé durant les dernières crises : le sras en 2003, la crise financière en 2008, le H1N1 en 2009 et bien d’autres.

La solution métier « BOX OPERA »

Capable de s’imbriquer dans le SI existant de l’établissement et de collecter la data interne et externe nécessaire à partir des PMS/POS/Outil RH/Outil Comptable/OTA/Méta-moteur… pour les traduire en KPI exploitables.

La BOX OPÉRA met à disposition une solution métier modulable et configurable selon les besoins des métiers.
La solution permet de :

  • Récupérer en automatique des données internes et externes ;
  • Croiser ces données ;
  • Bénéficier de moyens d’analyse poussés, indicateurs en temps réels, indicateurs prédictifs ;
  • Gérer des données historisées ;
  • Établir des hypothèses ;
  • Gérer des alertes sur l’atteinte d’objectifs ;
  • Communiquer facilement et piloter convenablement ses projets ;
  • Gérer le patrimoine des connaissances des établissements de façon pérenne ;
  • Vous souhaitez plus d’information sur ce sujet ? Contactez-nous directement.